Top
mere-et-fille-large

Geekeries Bordelaises : Rencontre avec les blogueuses de « Maman a un cancer »

 

Le cancer du sein est, à
titre personnel, un sujet qui me tient particulièrement à cœur.
Principalement parce que si une femme sur huit est aujourd’hui
touchée par la maladie, toutes sont concernées. Alors quand Julie
m’a parlé du blog « Maman a un cancer », j’ai été
séduite et ai eu la même envie qu’elle de mettre en avant
l’initiative d’Agathe et Marie-Christine. Mère et fille, elles ont
lancé ce blog il y a quelques mois pour raconter ce combat encore
trop méconnu contre le cancer du sein. Ce combat qu’elles ont vécu.
Rencontre.

Marie-Christine, Agathe,
je suis ravie de vous rencontrer. Pouvez-vous nous expliquer ce qui
vous a poussé à lancer ce blog, « Maman a un cancer » ?

Agathe :
Cela faisait un moment que Maman voulait écrire sur sa maladie et
son combat, sans jamais vraiment réussir à se lancer. Et puis il y
a quelque mois, un ami à moi est venu me demander à quoi il devait
s’attendre, suite à l’annonce du cancer du sein de sa mère :
et c’est là que j’ai eu l’idée du témoignage croisé, car si le
récit côté « malade » est évidemment le plus
important, la plupart des accompagnants n’ont que peu d’informations
sur ce qui va arriver, et je me suis dit que ma version de l’histoire
pourrait aussi aider.
Marie-Christine,
êtes-vous aujourd’hui totalement guérie ?
Marie-Christine :
D’après le délai médical, il faut attendre 10 ans pour employer le
terme de total guérison ; la maladie m’ayant frappée il y a
« seulement » 5 ans, je peux dire que je suis en phase de
rémission, c’est à dire que j’ai arrêté la dernière phase de
traitement, à savoir l’hormono-thérapie ; je continue juste à
avoir un suivi médical régulier, mais tout va bien.
Sur votre blog, vous
distinguez le « côté mère » et le « côté
fille », une façon de montrer que pour le malade comme pour
les proches, le combat est aussi difficile. Agathe, comment l’as-tu
vécu toi ?
Agathe :
c’est assez compliqué à gérer de l’extérieur, car on se sent
impuissant. A 18 ans, quand on commence à se construire, voir sa
mère tomber en morceaux, c’est dur. Et puis une fois la nouvelle
acceptée, c’est surtout cette peur permanente : « est-ce
qu’elle va s’en sortir? », « est-ce qu’elle me cache
quelquechose sur son état ? », « qu’est-ce que je
pourrais faire de plus ? », que j’essayais de cacher
derrière des apparences « heureuses » pour ne pas en
rajouter sur les épaules de ma mère. Heureusement l’espoir de
guérison est revenu assez rapidement à la fin des traitements
lourds, moins d’un an après l’annonce de la maladie.
Le cancer du sein a t-il
changé des choses entre vous ? A t-il changé des choses tout
court, dans votre vie privée ?
Agathe :
Cela nous a raproché. Encore plus.
Marie-Christine :
Ca c’est sûr ! La maladie m’a aussi appris à relativiser et à
lâcher prise, pour profiter de l’instant présent et des gens que
j’aime au maximum.
Agathe :
Haha oui, j’ai un peu troqué ma mère contre une sorte de Bouddha.
Parfois aussi elle m’appelle en me disant « Tu sais, tu devrais
manger des framboises, c’est des antioxydants et c’est hyper bon
contre le cancer ! » !
Quel message
souhaitez-vous faire passer avec ce blog ?
 
Agathe :
Un message d’espoir. On a attendu la phase de rémission exprès pour
pouvoir dire « L’histoire se termine bien ». Trop de
blogs écrits dans l’instant se finissaient mal, et alors là bonjour
la déprime à la fin de la lecture.
Marie-Christine :
Le but est de montrer que l’on peut s’en sortir, et que malgré
toutes ces épreuves, la vie est belle !
(Visited 74 times, 1 visits today)
Julie

Landaise d'origine, bordelaise d'adoption et surtout, amoureuse de sa région. Co-fondatrice de GavéBon.

4 Commentaires
  • LCDV

    Super interview et très belle initiative :)
    Bonne continuation à elles et merci de nous faire partager ça !!!
    Bises

    15 janvier 2013 at 6:50 Répondre
  • chachahihi

    un article vraiment touchant pour une cause qui me touche beaucoup
    un grand bravo
    gros bisous

    15 janvier 2013 at 8:10 Répondre
  • Bea de la Bloguie

    Magnifique et émouvante initiative, bravo à elles deux !

    24 janvier 2013 at 2:06 Répondre
  • émilie

    je viens de découvrir ce site ! il est génial, et cet article est tres touchant ! bravo, je suis tombée sur votre site en cherchant des bloggeuses de la gironde !

    1 avril 2013 at 2:54 Répondre

Commenter cet article